Accueil > Témoignages > Elodie BOUZIAT, promo 2019, ENSIIE

Elodie BOUZIAT, promo 2019, ENSIIE

Après deux ans de classe prépa PCSI-PC au Lycée Déodat de Séverac à Toulouse, Elodie décide d’intégrer une école d’ingénieur en informatique. Elle passe le concours Mines-Télécom en 2016 et intègre l’ENSIIE. Aujourd’hui, elle est actuellement coordinatrice de projets chez Ubisoft Bordeaux. Zoom sur son parcours.

Promo 2019
  • Qu’est-ce qui t’a décidé à poursuivre tes études et intégrer une Grande École d’Ingénieur.e.s ?

A la fin du lycée, je ne savais pas vraiment vers quoi m’orienter. Le titre ingénieur était attirant, car je pensais que cela me permettrait de trouver plus facilement un travail. La classe préparatoire m’a permis de réfléchir à ce que je voulais faire par la suite : c’est là que j’ai découvert mon intérêt pour l’informatique et la technologie, et que j’ai décidé de faire une école en informatique. J’avais déjà à ce moment-là l’ambition de travailler dans le secteur du jeu vidéo, l’ENSIIE et sa filière JIN me semblait donc tout indiqué.

  • Quels sont/ont été les moments forts que tu retiens de ta scolarité à l’ENSIEE ?

L’intégration a vraiment été un moment magique au cours duquel j’ai pu rencontrer beaucoup de personnes de tout horizon. Je me suis vraiment sentie la bienvenue au sein de l’école. C’était aussi beaucoup moins de pression qu’en prépa et ça faisait du bien. Ensuite, j’ai globalement un très bon souvenir de mon projet de fin d’études en JIN, au cours duquel j’ai collaboré avec d’autres étudiants avec qui je suis encore en contact aujourd’hui. Nous avons produit ensemble un jeu dont je suis encore très fière aujourd’hui. Enfin, j’ai eu l’occasion de réaliser un séjour linguistique au Japon pour améliorer mon japonais, ce fut une des plus belles expériences de ma vie.

  • Comment se passe la vie dans ton école au quotidien ?

Au quotidien, la vie à l’école était rythmée par les cours, le travail à la maison, et la vie associative.

Les cours étaient intéressants et variés, la structure en parcours en entonnoir (tronc commun, puis choix d’une filière, puis spécialisation en troisième année) permettait d’avoir un enseignement adapté à plusieurs profils d’élèves. La charge de travail était à mon sens raisonnable et laissait aux étudiants du temps pour explorer les diverses associations, qui permettent de développer d’autres compétences, ou tout simplement de décompresser. L’équipe administrative et pédagogique était bienveillante.

  • Comment as-tu financé tes études ?

La majeure partie de mes études a été financée par mes parents, ce dont je suis extrêmement reconnaissante encore aujourd’hui. Je sais que c’est une chance d’avoir des parents qui ont les moyens de payer les études. En dernière année, j’ai tout de même pris un prêt étudiant pour pouvoir financer mon séjour linguistique et m’assumer financièrement le temps de mon stage de fin d’études avant de trouver un travail qui me permette d’être complètement autonome.

  • Quels sont tes projets après ton diplôme d’Ingénieur.e.s / de gestion ? / Quel a été ton parcours après l’école ?

J’ai décidé de m’orienter directement vers de la gestion de projet dans le jeu vidéo et ai réalisé mon stage de fin d’étude au sein d’Asobo Studio, dans le département AR/VR. J’ai ensuite poursuivi au sein de cette entreprise en tant que productrice associée. J’ai par la suite rejoint Ubisoft Bordeaux en tant que coordinatrice de projet au sein d’un département spécialisé dans le Online.

  • Quel(s) conseil(s) donnerais-tu à quelqu’un qui hésite à passer le concours ?

Tu n’as rien à perdre, et c’est le moment de tenter ! Il y a de la place pour tous les projets de vie et tous les profils.

  • Selon toi, quels sont les atouts du Concours Mines-Télécom ?

Une bonne variété d’écoles, un coût raisonnable, des épreuves de concours qui ne s’éternisent pas et se concentrent sur l’essentiel.

  • Ta devise ou ton « mantra » ?

Donne un poisson à un homme, il mangera un jour. Apprends-lui à pêcher, il mangera toute sa vie.

Autres Témoignages