Accueil > Domaines d’avenir > Défense / Sécurité
domaine-defense-securite

Défense / Sécurité

Défense et sécurité : à la pointe de la technologie

Travailler dans le secteur de la sécurité et de la défense concerne le domaine public et privé. Les ingénieurs conçoivent et développent ces équipements et technologies avancées au sein d’organismes d’État et dans de nombreuses entreprises innovantes, grands groupes et PME. La supériorité technologique est stratégique et vise autant les technologies de l’information et de la communication, que les transports ou l’armement… Parce que dans ces domaines, conserver une longueur d’avance est nécessaire, le secteur de la défense et de la sécurité innove constamment.
Les risques sont pluriels (terrorisme, conflits, cyber-attaques…), d’où la nécessité de repousser les limites de la performance, en développant de nouvelles technologies et en faisant appel à des professionnels experts.  La data par exemple devient une ressource capitale en termes de renseignement, d’analyse et de maintenance prédictive. Dans le même temps les performances des grands systèmes mécaniques, les nouveaux matériaux et les nouvelles architectures énergétiques répondent aux défis de robustesse, d’agilité, de puissance, de durabilité mais aussi d’économie des ressources et de réduction de l’empreinte environnementale.

En recherche de développement constant, le secteur de la défense et de la sécurité recrute beaucoup chaque année et les métiers de l’ingénierie ne sont pas en reste, au contraire !  

Quel est le périmètre du secteur de la défense et de la sécurité ? Pourquoi entamer une carrière dans ce domaine ? Comment choisir sa formation ? 

La défense et la sécurité

Au sein du ministère des Armées, les forces armées françaises réunissent : l’armée de terre, l’armée de l’air et de l’espace et de la Marine nationale. La Direction Générale de l’Armement ainsi que l’Agence de l’Innovation de défense interviennent en soutien à ces forces pour les équiper et préparer le futur. La Gendarmerie nationale intégrée dans le Ministère de l’Intérieur complète les forces.

La sécurité et la défense, c’est aussi une multitude d’entreprises qui travaillent pour le secteur (en tant que prestataires, partenaires ou fournisseurs). Le plus souvent ces entreprises couvrent aussi bien les technologies de défense que les applications civiles. Elles interviennent sur un portefeuille d’activités très large. Les transports, l’armement, le numérique, les systèmes d’information, l’aéronautique, la production d’énergie…

Le secteur a besoin d’innover pour répondre à des enjeux multiples : stratégiques, opérationnels, technologiques, industriels, administratifs et organisationnels. 

En tant qu’ingénieur, pourquoi travailler dans la sécurité et la défense ? 

Plus qu’un objectif, l’innovation dans le secteur est une nécessité ! Choisir de faire carrière dans la défense et la sécurité, c’est s’assurer un parcours professionnel évolutif dans un environnement aussi complexe que vibrant, constitué de nombreux défis. 

L’enjeu de protection des biens et des personnes est un formidable levier de motivation au quotidien pour les professionnels. La question du sens au travail ne se pose pas, elle s’impose. 

Du côté de l’employabilité, la sécurité et la défense sont des voies avantageuses : la demande d’ingénieurs est forte, les catégories de missions sont légion, les débouchés sont variés.   

Quels sont les métiers de l’ingénierie de la sécurité et de la défense ? 

Les sujets de développement sont aussi nombreux que les possibilités de métiers. Les fonctions concernent des pistes de travail différentes mais requièrent toutes une utilisation des nouvelles technologies. 

  • Les systèmes d’information et le cybersécurité (cybersécurité, cloud computing)
  • La conception des moyens de transport complexes : avions de combat, navires de guerres, tanks et chars, sous-marins…,
  • Les infrastructures et la logistique
  • La conception des équipements pour la sécurité personnelle
  • Les systèmes d’armes
  • La connectivité et la digitalisation du secteur (web cartographie, applications, logiciels…)
  • La data science (au cœur de l’analyse prédictive et facteur clé du renseignement)
  • La conception de systèmes intelligents, comme les IoT…
  • La robotique, les drones et l’automatisation

Cultiver l’innovation, c’est conserver une supériorité technologique qui contribue à garantir la sécurité et assurer la défense. 

Le secteur recherche des profils qui mettent leurs compétences technologiques au service de leur créativité. L’audace est permise. La transversalité et la collaboration sont des incontournables pour la réussite des missions parce que l’hybridation (des moyens technologiques, des experts et des méthodes) est un gage de performance. La confidentialité est absolument nécessaire aux activités du secteur. 

Comment choisir une formation dans le secteur de la sécurité et de la défense ? 

L’enseignement qui mène aux métiers de la défense et de la sécurité touche à différentes disciplines, et donc à diverses pistes de formation. Plusieurs voies permettent donc d’accéder à ce secteur. 

L’étudiant ingénieur choisit d’abord ses études en fonction de son profil, de ses compétences et de ses goûts (data, IA, systèmes numériques / embarqués / d’information / de communication / d’observation, cyber, robotique, systèmes mécaniques, matériaux, systèmes énergétiques et pyrotechniques…). Son parcours (stages, cours, évolution personnelle…) lui permettra de préciser son orientation. 
Ces parcours d’ingénieurs sont suivis par des élèves ingénieurs civils et par des élèves ingénieurs militaires, pour ceux qui souhaitent s’engager et rejoindre les corps des ingénieurs de l’armement.  

Performance des installations et des équipements, analyse prospective et stratégique, intelligence économique… Le secteur de la défense et de la sécurité doit développer une supériorité technologique tous azimuts pour garantir la protection des biens et des personnes. Les ingénieurs du domaine auront la chance de couvrir des sujets d’avant-garde et de participer à la préservation de la paix et de la liberté. 

Voici les formations du secteur du transport accessibles par le Concours Mines-Télécom :

ENM-Logo
ENSG-Nancy-Logo
ENSG-logo
ENSIIE-Logo
ENSSAT-Logo
ENSTA-Logo
EURECOM-logo
IMT-Nord-Europe-Logo
IMT_MinesAlbi_Logo
IMT-Mines-Ales-Logo
Telecom-Nancy-Logo
Telecom-Physique-Strasbourg-Logo
Telecom-Saint-Etienne-Logo