Accueil > FAQ

FAQ

Nous répondons aux questions les plus fréquemment posées au sujet du Concours Mines-Télécom.

THÈME 1 : Le Concours Mines-Télécom

Le Concours Mines–Télécom est un concours d’entrée aux écoles d’ingénieurs créé en 2015 de la fusion du Concours Commun des Écoles des Mines et du Concours Télécom INT, et en 2020, du concours TPE-EIVP. Il permet d’accéder à 18 grandes écoles publiques de l’Institut Mines-Télécom et ses partenaires. En plus de son historique fort, le Concours Mines-Télécom c’est : 

  • Un accès à des écoles d’excellence à la solide renommée, 18 grandes écoles publiques réparties sur le territoire français. 
  • Une diversité des domaines de formation en lien avec les sujets importants de notre Société.

Notre mission est de vous accompagner, tout au long du processus, vers un Haut Potentiel d’Avenir. 

S’inscrire au concours

Le CMT s’adresse aux élèves de 2e année des classes préparatoires MP, PC, PSI, PT, TSI, ATS (en première année) et BCPST et MPI en 2023.

En 2022, le Concours Mines-Télécom est l’un des plus importants concours avec près de 1800 places offertes proposées par 18 grandes écoles réparties sur le territoire français.

En 2022, le Concours Mines-Télécom ouvre la porte à 18 grandes écoles. Vous pouvez retrouver l’ensemble de nos écoles sur la page suivante

Liste des écoles

Pour les filières MP/PC/PSI, les candidats passent uniquement les oraux du Concours Commun Mines-Ponts. Leurs notes sont transmises au Concours Mines-Télécom pour établir le classement. 

Afin d’établir le classement, une bonification supplémentaire est accordée aux candidats des filières MP-PC-PSI étant bi-admissibles au Concours Mines-Télécom et au Concours Commun Mines-Ponts. Un interclassement des candidats CMT et des candidats CCMP est alors effectué en se basant sur un échantillon représentatif des deux populations (candidats CMT et candidats CCMP) qui ont eu les mêmes résultats aux épreuves écrites.

THÈME 2 : L’inscription

Pour toutes les informations relatives à l’inscription au Concours Mines-Télécom, nous vous invitons à vous référer à la page « l’inscription ». Vous y retrouverez le mode d’emploi pour vous inscrire : dates clés, modalités d’inscriptions, les documents à fournir, frais d’inscriptions.

Il est aussi possible d’intégrer une école après le bac, après une licence, un DUT ou BTS, un master, ou encore intégrer une école par la voie de l’apprentissage :

  • Une seule école du concours propose un recrutement au niveau bac.
  • Pour les étudiants de licence (niveau L2 ou L3) ou titulaires d’un DUT à caractère scientifique, il existe des possibilités d’intégrer certaines écoles du concours directement en 1ère année d’études, sous réserve de la qualité du dossier, c’est l’admission sur titre (AST). L’intégration en 2e année d’études est aussi possible pour les étudiants de 1ère année du cycle master (M1).
  • Il existe, également, une 3e voie : l’apprentissage. La plupart des écoles du concours proposent des formations par apprentissage. Ces formations permettent à des diplômés bac+2 possédant un potentiel d’évolution affirmé, de devenir des ingénieurs spécialisés, grâce à trois années d’enseignement alliées à une pratique professionnelle en entreprise.

  • 295 euros pour les candidats des filières MP, PC et PSI
  • 275 euros pour les candidats de la filière PT  
  • 185 euros pour les candidats de la filière TSI  
  • 20 euros pour les candidats de la filière ATS  
  • 270 euros pour les candidats de la filière BCPST


Pour les boursiers, les frais d’inscription pour l’ensemble des écoles du concours sont gratuits (pour la filière BCPST, se reporter à la notice d’inscription  de la Banque G2E).

THÈME 3 : Les épreuves orales

Chaque année, le Concours Mines-Télécom met à disposition le guide des épreuves orales. Ce livret apporte toutes les réponses nécessaires à vos questions que vous pouvez vous poser sur les objectifs et le déroulé de nos épreuves. Nous vous apportons quelques conseils pour chaque oral. 

Toute l’équipe du Concours Mines-Télécom est présente avant et durant vos oraux pour vous aider, vous guider au mieux afin de révéler votre potentiel le jour J.

Accéder aux guides

Les épreuves orales du Concours Mines-Télécom sont organisées en 2 séries d’épreuves. Chaque candidat, en fonction de son classement, ne passera qu’une seule série d’épreuves orales (première ou seconde série). 

  • La première série d’épreuves orales permet d’intégrer les 18 écoles du Concours Mines-Télécom 
  • La seconde série permet d’intégrer les 6 écoles suivantes : EIV, ENSG Géologie, ENSG, ENSSAT, Télécom Nancy et Télécom Saint-Étienne 

 

Les candidats des filières MP, PC, PSI et PT admissibles à la première série passent 4 épreuves orales : mathématiques, physique ou sciences industrielles, anglais et entretien. Cet entretien est un échange entre le jury et le candidat sur la base de documents iconographiques puis, il sera centré sur son parcours de formation, ses projets et ses motivations pour le métier d’ingénieur.

 

Le programme des connaissances des épreuves orales de mathématiques, de physique, de sciences industrielles est le programme de la filière indiquée par le candidat à son inscription, défini par le ministre chargé de l’Éducation Nationale pour l’année en cours en deuxième année préparatoire et pour l’année précédente en première année préparatoire.

Nous vous invitons à lire notre page « les épreuves orales » afin d’avoir toutes les informations nécessaires.

Épreuves écrites : Toute réclamation concernant l’admissibilité, résultats des épreuves écrites, doit être faite par le candidat lui-même et adressée directement à la Banque d’épreuves correspondant à sa filière. Se référer aux différentes notices concours.

Épreuves orales : Le Concours Mines-Télécom ne gère que les réclamations liées à ses épreuves orales pour les filières MP-PC-PSI-PT. La commission du Concours Mines-Télécom étant souveraine, les réclamations ne peuvent porter que sur des erreurs matérielles (erreur de report de notes d’une banque d’épreuves, erreur d’affichage, etc). 

 

Les réclamations relatives aux épreuves orales doivent être transmises uniquement par courriel et doivent obligatoirement préciser : nom, prénom, filière et numéro d’inscription du candidat, date de passage et site d’examen au secrétariat du Concours Mines-Télécom. Sans l’intégralité de ces informations, la réclamation ne sera pas étudiée.

 

Les réclamations sont limitées à une seule épreuve orale ; elles ne seront plus recevables ni étudiées après le vendredi 15 juillet 2022 à 12h. Toute réclamation reçue hors délai ne sera pas traitée.  Elles doivent être adressées à : 

  • info@www.concours-mines-telecom.fr pour les candidats ayant passé la 1re série d’épreuves orales et
  • contact@oraux-mines-telecom-mlv.fr pour les candidats ayant passé la 2de série d’épreuves orales.

Pour les filières TSI, ATS et BCPST se référer aux notices des banques correspondantes.

Seules les réclamations faites par les candidats eux-mêmes sont prises en considération.

THÈME 4 : les écoles 

Pour l’ensemble des écoles de l’Institut Mines-Télécom, le montant des droits de scolarité se situe dans une fourchette de 2150 euros à 2650 euros/an (montant 2019). Certaines écoles appliquent également des frais de scolarité additionnels. Les élèves éligibles selon leur dossier peuvent bénéficier d’un accès aux bourses sur critères sociaux de l’enseignement supérieur. Ils peuvent ainsi prétendre à une exonération totale ou partielle des droits de scolarité.

Pour les autres écoles, voici le détail des droits de scolarité :

  • ENSG Géologie : 610 euros/an
  • ENSG: 1900 euros/an
  • ENSIIE : 610 euros/an
  • Enssat: 610 euros/an
  • ENSTA Bretagne : 2200 euros /an
  • Télécom Nancy : 610 euros/an
  • Télécom Physique Strasbourg : 610 euros/an
  • Télécom Saint-Étienne : 610 euros/an

Les frais de scolarité varient selon l’école mais ils ne dépassent pas 450 euros.

Contribution Vie Etudiante et de Campus (CVEC) : Depuis le 1er juillet 2018, les étudiants souhaitant s’inscrire en études supérieures doivent cotiser à la CVEC (Contribution Vie Etudiante et de Campus). Cette cotisation est de 92 euros (tarif 2021). L’attestation de contribution fournie suite au paiement est un document obligatoire à fournir pour toute inscription dans un établissement d’études supérieures. Pour toute information: https://cvec.etudiant.gouv.fr/

 

Restauration : de l’ordre de 30 à 50 euros/semaine

Hébergement : de l’ordre de 150 à 500 euros/mois (obtention possible de l’ALS). Renseignez-vous auprès de chaque école pour connaître les possibilités d’hébergement sur site.

Sécurité sociale : La sécurité sociale est un régime obligatoire. Dans le dossier d’inscription, les étudiants sont tenus de fournir une attestation sécurité sociale à jour. Une affiliation personnelle ou par le biais des parents est possible.

THÈME 5 : L’avenir

On retrouve nos ingénieurs dans tous les secteurs d’activités : technologies d’information et de la communication, activités informatiques et services d’information, Audit et Conseil, industrie automobile, aéronautique, spatial, navale, ferroviaire, Image et Vision, Energie, Pharmacie, Cosmétique et chimie, BTP, Bâtiment à énergie positive, Aménagement du territoire et Activités financières et d’assurance.

Les formations d’ingénieurs du Concours Mines-Télécom sont généralistes (pluridisciplinaires) et offrent aux diplômés de larges perspectives, tout en les préparant à un premier métier en lien avec la voie de spécialisation suivie.

Témoignages

Les relations privilégiées avec le monde industriel (stages, intervenants du monde économique dans la formation, contrats de recherche, formation professionnelle continue entre les écoles et les entreprises) favorisent le placement rapide des ingénieurs diplômés. En moyenne, 92% des diplômés trouvent un emploi en moins de 4 mois.

Vous n’avez pas trouvé votre réponse ?